L'Anjou Agricole 04 novembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Récolte de maïs : « l’accès à l’eau a fait toute la différence » (AGPM)

L’AGPM a souligné le 3 novembre l’hétérogénéité des rendements en maïs grain, qui varient cette année de 35 à 175 q/ha avec une moyenne nationale à 90,1 q/ha.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
"L'année 2015 a été démonstrative des besoins d'irrigation, qui constitue une assurance sur le revenu pour les agriculteurs", a déclaré Daniel Martin, président d'Irrigants de France.
"L'année 2015 a été démonstrative des besoins d'irrigation, qui constitue une assurance sur le revenu pour les agriculteurs", a déclaré Daniel Martin, président d'Irrigants de France. - © AA

« Les gains de rendement permis par l’irrigation en maïs grain sont en général compris entre 30 et 90 q/ha », a indiqué en conférence de presse Gilles Espagnol, responsable de la filière chez Arvalis. Dans certaines zones « parfaitement irriguées » autour de la Garonne et des Landes, les rendements sont « très proches des records », d'après lui.


«
La production est estimée en baisse de 23 % à 13,9 Mt. Avec des prix dégradés, les comptes d'exploitation sont « dans le rouge », d'après l’AGPM.
« La pertinence de l'irrigation se justifie économiquement et c'est un dossier qu'il faut absolument défendre parce que de nombreux producteurs aujourd'hui sont demandeurs », a estimé Daniel Peyraube, président de l'AGPM. Les Journées Maïs des 17 et 18 novembre à Toulouse auront pour thème « Gérer les risques, assurer l’avenir ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui