L'Anjou Agricole 17 août 2017 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Record du monde pour une belle blonde

L’élevage de blondes d’Aquitaine d’Alain Rousselot, à La-Chapelle-du-Genêt (Maine-et-Loire), abrite la plus grosse vache du monde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Docile et Alain Rousselot seront présents sur la foire de la Petite angevine, lundi 28 août à Beaupréau.
Docile et Alain Rousselot seront présents sur la foire de la Petite angevine, lundi 28 août à Beaupréau. - © AA

Hors norme. C’est le qualificatif qui sied le mieux à Docile, une vache de race blonde d’Aquitaine de 9 ans. Elle ne semble d’ailleurs pas s’en rendre compte, très paisible dans sa stabulation. « Elle porte très bien son nom ; on peut la mener comme un petit chien. Pas besoin de licol, on la tient par la corne et elle suit », s’enthousiasme son éleveur, Alain Rousselot.


Docile, née dans cette exploitation située à La-Chapelle-du-Genêt, toise près d’1,75 m au garrot, pour un poids qui dépasse les 1 450 kgs lors de la dernière pesée. « Mais je suis sûr qu’elle dépassera les 1 500 kgs en septembre », affirme Alain Rousselot. Grâce à ses mensurations, Docile détient le titre de “vache la plus grosse du monde”...

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 18 août 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui