L'Anjou Agricole 14 novembre 2017 à 14h00 | Par L'Anjou Agricole

Réduction des phytosanitaires : la FNSEA et trente organisations lancent un contrat de solutions

Volontaires pour avancer dans le déploiement de solutions plus vertueuses de protection des plantes au regard des attentes de plus en plus fortes de la société, une trentaine d’organisations agricoles menées par la FNSEA travaillent collectivement à une trajectoire de progrès dans le but de dépasser, à terme, les objectifs du plan Ecophyto.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
&copy AA" class="lightbox" >Conférence de presse sur le
Conférence de presse sur le "contrat de solutions" pour la réduction des phytosanitaires, le 14 novembre 2017. - © AA

Alors que se déroulent actuellement les ateliers du chantier 2 des Etats généraux de l’alimentation, et face aux attentes fortes de la société mais aussi des agriculteurs sur le sujet de la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, la FNSEA et une trentaine d’organisations partenaires ont présenté le 14 novembre leur démarche collective de progrès.

A travers un « contrat de solutions », dont la rédaction sera finalisée au premier trimestre 2018, il s’agit de montrer que « nos organisations ne sont pas dans le déni : nous travaillons à la recherche de solutions », a rappelé Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.

Comment faire pour réduire l’utilisation de ces produits dont la société, comme l’illustre le débat actuel autour de la ré-autorisation du glyphosate, ne veut plus entendre parler, tout en continuant à lutter efficacement contre les maladies, les adventices, les ravageurs ? Pour Eric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA et responsable du dossier Environnement, « la solution réside dans la combinaison d’un certain nombre de mesures » que sont la recherche variétale, la robotique, l’agriculture de précision, ou encore le biocontrôle.

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 17 novembre 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui