L'Union Agricole 28 juin 2018 à 14h00 | Par Laurence Geffroy

Réhabiliter les friches industrielles

Plutôt que de sacrifier des terres agricoles pour implanter des entreprises, l’Etat réfléchit à assouplir les contraintes pour installer celles-ci sur les nombreux anciens sites industriels pollués que possède la Seine-Maritime et qui sont laissés en friche.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les sites et sols pollués recensés début 2015. Les bords de Seine abritent de nombreuses friches en raison de son riche passé industriel.
Les sites et sols pollués recensés début 2015. Les bords de Seine abritent de nombreuses friches en raison de son riche passé industriel. - © Basol

« Ces terrains sont disponibles pour y accueillir ou agrandir des entreprises et ils sont souvent très bien situés », explique Fabienne Buccio, la préfète du département qui a révélé à la presse le 20 juin une expérimentation menée cet été sur trois départements, dont la Seine-Maritime.

Législation
La législation dans le domaine des sols pollués s’est durcie   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union Agricole

la phrase de la semaine

Les conditions sont aujourd’hui réunies pour autoriser la mise sur le marché des poudres de lait infantile

affirme le ministère de l’Agriculture , qui annonce, dans un communiqué de presse du 18 septembre, la reprise de la commercialisation des poudres de lait infantile fabriquées par Lactalis

Le chiffre de la semaine
35 000
C’EST LE NOMBRE DE SALARIÉS AGRICOLES EN MAINE-ET-LOIRE. 1 ENTREPRISE SUR 2 EST EMPLOYEUSE.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui