L'Anjou Agricole 27 juillet 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Rendements céréaliers : France à la baisse, mer Noire à la hausse

La Commission européenne a souligné le 25 juillet les bonnes perspectives de rendements céréaliers en mer Noire, contrairement à la France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Concernant la France, « les rendements en blé tendre, orge d’hiver et de printemps (cultures les plus affectées) ont été révisés à la baisse, et sont maintenant proches de la moyenne quinquennale et bien inférieurs à ceux de l’an dernier ».
Concernant la France, « les rendements en blé tendre, orge d’hiver et de printemps (cultures les plus affectées) ont été révisés à la baisse, et sont maintenant proches de la moyenne quinquennale et bien inférieurs à ceux de l’an dernier ». - © AA

« Les conditions ont été particulièrement favorables pour les cultures d’hiver en Bulgarie et Roumanie, où le rendement en céréales d’hiver est estimé à un niveau record », de même en Ukraine pour le blé tendre et l’orge, en Russie occidentale pour le blé d’hiver, selon un rapport du service de prévisions dénommé Mars.

 

Les rendements pour l’UE à 28 sont corrigés en hausse pour le blé tendre à 6,1 t/ha (+4,6 % par rapport à la moyenne sur cinq ans), en baisse pour l’orge d’hiver à 5,9 t/ha (+5,8 %) et l’orge de printemps à 4,32 t/ha (+4,8 %). La Commission européenne met en avant la bonne récolte attendue en maïs grain, revue en hausse à 7,42 t/ha (+7,1 % comparé à la moyenne quinquennale). Ses prévisions sont corrigées en baisse pour le colza à 3,22 t/ha (+0,8 %) et la pomme de terre à 32,97 t/ha (+2,8 %), maintenues pour la betterave à 73,18 t/ha (+1,9 %).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette action de délation gratuite et sans fondement est indigne d’une organisation internationale comme Greenpeace.

s’indigne C. Morançais, présidente du Conseil régional, suite à une campagne de Greenpeace recensant de manière péjorative des fermes qui ne correspondent pas à leur vision de modèle agricole

Le chiffre de la semaine
1,20
Le 3 décembre, l’Assemblée nationale a confirmé une exonération de charges pour les employeurs de saisonniers agricoles, avec un seuil de 1,20 Smic pour 2019 et 2020.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui