L'Anjou Agricole 18 décembre 2014 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

“La restauration hors domicile doit tenir ses engagements”

Les agriculteurs angevins sont allés voir l’origine des produits chez Metro à Saint-Barthélémy-d’Anjou.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les renseignements recueillis serviront de base de données au niveau national.
Les renseignements recueillis serviront de base de données au niveau national. - © AA

 

C’est un des dossiers sur lesquels la FNSEA et JA sont fortement mobilisés. L’approvisionnement en RHD (Restauration hors domicile) constituait un des points majeurs de la manifestation du 5 novembre. Objectif affiché, inverser la tendance : faire en sorte que deux plats sur trois en restauration collective soient d’origine française, alors qu’aujourd’hui deux plats sur trois sont importés. Depuis, les entreprises, les distributeurs, les entreprises de RHD s’engagent les uns après les autres sur l’augmentation des approvisionnements en viande française et leur mise en avant par le logo Viandes de France.

Plus de 75 % de viande française dans le frais

“Au-delà des beaux discours, la FDSEA et les JA vont vérifier que les acteurs de la filière tiennent leurs engagements”, a expliqué Emmanuel Lachaize, le secrétaire général de la FDSEA, devant le magasin Metro, près d’Angers, le 16 décembre. Pourquoi Metro a-t-il été visité ? “Dans d’autres départements, les agriculteurs ont trouvé une forte proportion de viande étrangère dans cette enseigne”...


Lire la suite dans l'Anjou agricole du 19 décembre 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui