L'Anjou Agricole 19 décembre 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Salmonellose : l'UFC Que Choisir va porter plainte

L'association a annoncé le 18 décembre qu’elle allait « déposer plainte à l’encontre de la société Lactalis ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’association de consommateurs se joint au mouvement « afin que toute la lumière soit faite sur les circonstances entourant la contamination [...] et l’absence de détection de cette contamination ».
L’association de consommateurs se joint au mouvement « afin que toute la lumière soit faite sur les circonstances entourant la contamination [...] et l’absence de détection de cette contamination ». - © Actuagri

Saisie par des consommateurs inquiets, l’UFC-Que Choisir a déclaré qu’elle allait « déposer plainte pour tromperie auprès du procureur de la République de Paris à l’encontre de la société Lactalis ».

Pour rappel, de jeunes enfants ayant consommé du lait infantile de marques Picot, Celia, Milumel et Carrefour, produit dans l’usine Lactalis de Craon ont été contaminés à la salmonellose. Depuis la première alerte le 2 décembre, « plus de 620 lots » issus de cette usine ont été rappelés, indique l’UFC-Que Choisir. Des parents ont déjà annoncé le 12 décembre vouloir porter plainte contre Lactalis.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui