L'Anjou Agricole 04 septembre 2015 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

Schéma des structures : un schéma régional à partir de février 2016

Le SDREA (Schéma directeur régional des exploitations agricoles) remplacera le SDDS (Schéma directeur départemental des structures) dès février 2016. La priorité à l'installation aidée devrait être conservée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le schéma directeur des structures se régionalise en 2016.
Le schéma directeur des structures se régionalise en 2016. - © Actuagri

 

La loi d’avenir agricole, votée en septembre 2014, a acté le principe qu’à l’avenir le schéma départemental des structures deviendrait régional, sous le nom de SDREA (schéma directeur régional des exploitations agricoles). La loi, puis le décret d’application, prévoient que ce schéma régional soit opérationnel en février 2016.


Pour la Frsea et Jeunes Agriculteurs," la logique qui prévaut est d’affirmer une priorité à l’installation aidée ". A l’intérieur des installations, une hiérarchie sera proposée privilégiant les installations dans lesquelles les agriculteurs consacrent tout leur temps à l’exploitation ; sur le plan des productions, il est proposé que les productions animales et les productions végétales spécialisées soient prioritaires vis-à-vis des autres, dans la mesure où elles renforcent l’emploi dans notre région et l’économie des filières. La question de l’éviction des agriculteurs en cas de gros travaux ou pour d’autres cas est également prise en compte avec le souci d’améliorer la structuration du parcellaire. Enfin, le cas des agriculteurs souhaitant agrandir leur exploitation est également traité en proposant plusieurs priorités, selon la dimension économique de l’exploitation, et en partant toujours du principe que les petites structures sont prioritaires par rapport aux autres.


L’architecture générale et les détails du Sdrea est en cours de discussion avec la DRAAF et les autres syndicats agricoles, sur la base du travail effectué par la Frsea et Jeunes Agriculteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

près d’un quart des chefs d’exploitation ou co-exploitants sont des femmes, contre 8 % en 1970.

A déclaré Jacqueline Cottier, éleveuse à Champteussé-sur- Baconne, présidente de la commission nationale des agricultrices

Le chiffre de la semaine
- 20 %
La production européenne de pommes est en retrait de 20 %

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui