L'Anjou Agricole 02 décembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Semences et plants : un excédent commercial record à 841 M d’euros

Le Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences et plants) a chiffré l’excédent commercial des semences et plants à 841 M d’euros.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La France reste le 1er exportateur mondial, avec 1,83 Mrd de dollars en 2014, et le 1er producteur européen de semences d’espèces agricoles avec 361 850 ha en 2014 (17 % de la surface européenne)
La France reste le 1er exportateur mondial, avec 1,83 Mrd de dollars en 2014, et le 1er producteur européen de semences d’espèces agricoles avec 361 850 ha en 2014 (17 % de la surface européenne) - © AA

« Un nouveau record est enregistré pour le solde de la balance commerciale des semences et plants » en 2014-2015, a souligné la DG Catherine Dagorn, notant une baisse des importations de 10 % et une « légère reprise des exportations ». Cela représente 28 % de l’excédent agricole contre 24 % l’année précédente, d’après ses chiffres.

 

La filière pèse 3,28 Mrds d’euros de recettes sur la campagne écoulée. Elle consacre à la recherche un budget total dépassant les 300 M d’euros, soit environ 13 % du chiffre d’affaires des 73 entreprises de sélection. « 5 800 variétés sont inscrites au catalogue français en 2015, a indiqué Catherine Dagorn. C’est 60 % de plus qu’il y a une quinzaine d’années. L’enjeu de la filière est de maintenir cette dynamique d’augmentation de l’offre variétale. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

près d’un quart des chefs d’exploitation ou co-exploitants sont des femmes, contre 8 % en 1970.

A déclaré Jacqueline Cottier, éleveuse à Champteussé-sur- Baconne, présidente de la commission nationale des agricultrices

Le chiffre de la semaine
- 20 %
La production européenne de pommes est en retrait de 20 %

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui