L'Anjou Agricole 08 juin 2017 à 13h00 | Par L'Anjou Agricole

Sodiaal va proposer de distribuer 25 M d'euros aux producteurs à son AG

Abonnez-vous Réagir Imprimer
200 à 300 producteurs ont bloqué l'usine Entremont de Guingamp (22).
200 à 300 producteurs ont bloqué l'usine Entremont de Guingamp (22). - © FRSEA Ouest

Au 2e jour de blocage de l'usine Entremont de Guingamp, dans les Côtes-d'Armor, Damien Lacombe, président de Sodiaal, est venu, au soir, s'entretenir avec les producteurs. Le président a expliqué à Agra que le conseil d'administration de la coopérative va proposer à l'assemblée générale de la semaine prochaine, une distribution des 25 millions d'euros de résultat aux producteurs selon la répartition suivante : 0,40 euro/1000 l sous forme d'intérêts aux parts, 2,60 euros/1000 l en cash et 2 euros/1000 l en capital pour permettre à la coopérative d'investir. « Nous sommes bien conscients des difficultés que connaissent les producteurs et qu'ils attendent une reprise des prix à la hausse, souligne-t-il. Il est vrai que nous assistons aujourd'hui à une flambée des prix de la matière grasse tout à fait exceptionnelle. Notre enjeu est de répercuter ces hausses de prix sur tous les produits qui contiennent de la matière grasse et auprès de tous nos clients, insiste-t-il. Dans le même temps, nous travaillons à une meilleure valorisation du lait, en développant de nouveaux marchés comme celui du lait bio et du lait infantile, et à une modernisation des usines, notamment celles reprises avec Entremont ».

 

Les producteurs insatisfaits

Après deux heures d'entretien avec Damien Lacombe, président de Sodiaal, les 200 à 300 producteurs qui bloquaient l'usine Entremont de Guingamp, ont décidé de lever le blocage. Mais ils se sont dits insatisfaits de la proposition qui leur était faite. Alors que les éleveurs demandaient 340 euros/1000 l, la direction propose 310 euros en juillet, puis 330 euros en août et septembre. Faute de réponse satisfaisante dans une semaine, les producteurs des Côtes-d'Armor ont dit qu'ils rejoindraient l'appel national lancé par la FNPL pour un blocage de toutes les coopératives et industriels laitiers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

5 % d’augmentation des tarifs de vente des produits laitiers aux distributeurs par les transformateurs permettraient d’atteindre le prix de revient moyen calculé par l’interprofession (396 euros/1 000 litres toutes primes confondues). À condition que ces 5 % soient identifi és en toute transparencedans les négociations commerciales. »

a réagi la FNPL suite à la déclaration du président du groupe Intermarché qui s’est engagé à « accepter des hausses de prix », réclamées par les industriels aux GMS

Le chiffre de la semaine
17 %
ENVIRON 200 VOLS ET INFRACTIONS ONT TOUCHÉ LES EXPLOITATIONS AGRICOLES, SOIT UNE BAISSE DE 17 % PAR RAPPORT À 2017.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui