L'Anjou Agricole 08 janvier 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Sofiprotéol devient le groupe Avril et change de gouvernance

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le logo du nouveau groupe Avril, anciennement Sofiprotéol.
Le logo du nouveau groupe Avril, anciennement Sofiprotéol. - © Avril

Sofiprotéol devient le groupe Avril et change d’organisation, afin de renforcer son indépendance et sa présence dans le monde agricole. « Il s’agit de remettre le monde agricole au centre de la gouvernance, avec un outil mieux adapté à notre développement et notre taille », a déclaré le 7 janvier Jean-Philippe Puig, DG de l’ancienne structure.

Avril fonctionnera sur le mode d'une Société en commandite par actions (SCA), a-t-il annoncé, expliquant que ce statut lui permettra de mieux distinguer les activités industrielles de la société de financement et de développement qui, elle, conserve le nom de Sofiprotéol. L’idée est d’« améliorer sa visibilité, lui offrant un meilleur accès à de nouveaux financements afin d’accélérer son développement ».

Xavier Beulin, ex-président de Sofiprotéol présidera dorénavant la société commanditée Avril Gestion et Jean-Philippe Puig, ex-DG a été choisi comme gérant de la SCA Avril. Le conseil d'administration du groupe, chargé d'arrêter les grandes orientations stratégiques et financières, se compose de neuf membres dont quatre du monde agricole, outre Xavier Beulin, Gérard Tubéry et Arnaud Rousseau (Fop), Bernard de Verneuil (Cetiom), et trois extérieurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui