L'Anjou Agricole 01 août 2019 a 09h00 | Par AA

Solidarité : une opération paille avec l’Indre-et-Loire

Plus de 500 tonnes de paille en provenance d'Indre-et-Loire ont déjà été livrées chez des éleveurs de Maine-et-Loire.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Laurent Moreau (à gauche), éleveur laitier à Mozé-sur-Louet, a été livré de 18 tonnes de paille en provenance du secteur de Chinon. Celle-ci a été acheminée par Yoan Binault, des transports STA à Vihiers (à droite).
Laurent Moreau (à gauche), éleveur laitier à Mozé-sur-Louet, a été livré de 18 tonnes de paille en provenance du secteur de Chinon. Celle-ci a été acheminée par Yoan Binault, des transports STA à Vihiers (à droite). - © AA

Une opération de solidarité paille entre le Maine-et-Loire et l’Indre-et-Loire est rentrée dans sa phase opérationnelle. La campagne de pressage touche à sa fin et les transporteurs sont désormais à pied d’œuvre.

Des dizaines de camions sont déjà partis en direction des éleveurs du Maine-et-Loire. La paille du sud Touraine est essentiellement partie dans les Mauges et celle du nord
Touraine vers le Segréen. L’objectif que chacun y trouve son compte est respecté.

Des besoins plus importants que prévu

Tout est rationnalisé pour que les céréaliers d’Indre-et-Loire ne soient pas payés moins de 20 €/tonne et que la paille soit livrée à un prix raisonnable chez les éleveurs angevins. « Pour l’instant tout se passe bien », explique Emmanuel Lachaize, secrétaire général de la FDSEA49, « les surfaces prévues sont au rendez-vous, les presseurs et les transporteurs s’organisent bien ». Ainsi, plus de 500 tonnes ont déjà été livrées sur les 1 500 tonnes contractualisées.

Mais compte tenu de la sécheresse en cours, les besoins sont plus importants que prévus et les tonnages pourraient rapidement atteindre les 2 000 tonnes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.