L'Anjou Agricole 23 août 2017 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Sols : l'initiative 4 pour 1000 remporte un prix international de politique « d'avenir »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © V. Marmuse / CAIA

L'initiative 4 pour 1000 sur la séquestration du carbone dans les sols, lancée par Stéphane Le Foll en 2015, a remporté, le 22 août, le prix de «politique d'avenir visionnaire» du World Future Council (conseil d'experts politiques internationaux), remis cette année en partenariat avec le CNULCD (convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification).

Chaque année, le World Future Council sélectionne un sujet sur lequel « des avancées politiques s'avèrent urgentes », explique l'organisation dans un communiqué. En 2017, la désertification a été retenue comme thème, et le CNULCD comme partenaire.

Outre l'initiative 4 pour 1000, d'autres politiques ont été récompensées parmi les 26 pré-sélectionnées, au titre de politiques déjà mises en place et évaluables: la loi de la République Populaire de Chine sur la prévention de la désertification, la stratégie jordanienne transformant une pratique ancestrale indigène de pâturage en loi, ou encore le schéma d'industrialisation agricole durable en Ethiopie qui a permis de «restaurer des terres sur une grande échelle.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

5 % d’augmentation des tarifs de vente des produits laitiers aux distributeurs par les transformateurs permettraient d’atteindre le prix de revient moyen calculé par l’interprofession (396 euros/1 000 litres toutes primes confondues). À condition que ces 5 % soient identifi és en toute transparencedans les négociations commerciales. »

a réagi la FNPL suite à la déclaration du président du groupe Intermarché qui s’est engagé à « accepter des hausses de prix », réclamées par les industriels aux GMS

Le chiffre de la semaine
17 %
ENVIRON 200 VOLS ET INFRACTIONS ONT TOUCHÉ LES EXPLOITATIONS AGRICOLES, SOIT UNE BAISSE DE 17 % PAR RAPPORT À 2017.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui