L'Anjou Agricole 04 octobre 2016 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Soutien à l’agriculture : l’Etat s’engage pour le refinancement des exploitations

En réponse aux crises climatique, économique et sanitaire qui se sont cumulées cette année, mettant l’agriculture en grande difficulté, le Premier ministre a proposé le 4 octobre un plan de refinancement des exploitations agricoles, en concertation avec les organisations agricoles, les banques et la BPI.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Manuel Valls, Premier ministre et Stéphane le Foll, ministre de l'Agriculture, mardi 4 octobre à Matignon.
Manuel Valls, Premier ministre et Stéphane le Foll, ministre de l'Agriculture, mardi 4 octobre à Matignon. - © AA

« Enfin, le Gouvernement a pris acte de la situation dans laquelle nous nous trouvons », a commenté Xavier Beulin, président de la FNSEA, à l’issue d’une réunion entre le Premier ministre, le ministre de l’Agriculture, les organisations agricoles, les banques et les BPI, à Matignon le 4 octobre.

Si les représentants agricoles ont pu rappeler à nouveau la situation dramatique dans laquelle beaucoup d’agriculteurs se trouvent cette année, frappés par les crises conjoncturelle et structurelle, la rencontre a permis au Gouvernement d’annoncer un plan de consolidation et de refinancement des exploitations agricoles.

Mesure phare de ce pacte, un fonds de garantie public permettra à la BPI (Banque publique d’investissement) de garantir 1,5 milliard d’euros de prêts. La BPI pourra ainsi couvrir, à hauteur de 50 %, la garantie d’un prêt accordé à un agriculteur en difficulté (à savoir, un agriculteur qui aurait un EBE en baisse d’au moins 20 %). Cette assurance devrait permettre aux banques de proposer des prêts à des taux et à des durées plus compatibles avec la rentabilité des exploitations agricoles, quelle que soit la situation financière de l’exploitation.

La SIAGI, société de caution mutuelle pour les petites entreprises, complètera également ce dispositif qui permettrait d’accorder entre 50 000 et 80 000 prêts, notamment les nouveaux prêts et l’aménagement des crédits existants. Pour Manuel Valls, priorité doit être donnée à « une mise en œuvre rapide, pour une réponse en moins d’une semaine aux agriculteurs concernés ».

Des mesures spécifiques à l’élevage

Certaines dispositions plus spécifiques à l’élevage ont été annoncées. Un deuxième appel va ainsi être lancé concernant la régulation de la production laitière, grâce au reliquat de l’aide européenne, à hauteur de 7 millions d’euros pour les trois prochains mois (novembre, décembre, janvier). Le Gouvernement se dit également mobilisé pour convaincre la Commission européenne de mettre en place des mesures similaires vis-à-vis du marché de la viande bovine. Le sujet sera évoqué par Stéphane Le Foll lors du prochain conseil agricole des ministres européens, le 10 octobre.

Par ailleurs, un dispositif d’assurance-crédit export court terme sera mis en œuvre à partir du 15 novembre pour soutenir les exportations de bovins et de viande bovine vers les marchés de la Méditerranée et du Moyen-Orient. Enfin, un budget de 7 millions d’euros est affecté à la promotion de la viande bovine pour relancer une consommation en baisse.

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 7 octobre 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La seule méthode de substitution à cette molécule servant à la désinfection des sols en maraîchage est la désinfection à la vapeur.

a déclaré J. Rouchaussé, président de Légumes de France, suite à l’annonce par l’Anses du retrait des autorisations de mise sur le marché des produits phytos à base de métam-sodium

Le chiffre de la semaine
1er
Les Pays-de-la-Loire sont les 1er sur le plan national en production de viande bovine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui