L'Anjou Agricole 14 octobre 2015 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

S.Le Foll à Angers : " un déplacement de plus, pour rien ? " selon FDSEA/JA 49

La FDSEA et JA ont assisté en début de semaine à une nouvelle réunion de la cellule d’urgence organisée par la Préfecture du Maine et Loire. Ils attendent du Ministre des précisions sur le plan de soutien à l'élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
FDSEA et JA demandent simplement des textes, des arbitrages, des décrets pour qu’enfin, les mesures annoncées depuis plusieurs semaines puissent être déclinées concrètement et immédiatement.
FDSEA et JA demandent simplement des textes, des arbitrages, des décrets pour qu’enfin, les mesures annoncées depuis plusieurs semaines puissent être déclinées concrètement et immédiatement. - © AA

Selon eux, le constat est de plus en plus alarmant : " les représentants des différentes administrations ont une nouvelle fois admis ne pas pouvoir mettre en application la plupart des annonces du gouvernement pour soutenir l’élevage, faute d’avoir des bases réglementaires et des instructions claires du Ministre de l’Agriculture."


Cette cellule s’inscrit dans le plan « d’urgence » mis en place par le gouvernement. " Aussi, difficile de comprendre qu’au lieu de trouver rapidement les outils nécessaires à la concrétisation rapide des mesures, le porte-parole du gouvernement préfère venir en catimini en fin de semaine, à la Direction Départementale des Territoires, pour… vérifier le bon fonctionnement des cellules d’urgence!", précisent les syndicats agricoles.

 

"En pratique, il s’agit bien d’un énième déplacement, et bien d’un déplacement … pour rien." La FDSEA et JA ne sollicitent pas de rendez-vous ce vendredi avec le porte-parole du gouvernement pour un nouvel échange… "pour rien", indiquent-ils. Ils préfèrent lui laisser le temps nécessaire pour qu’il travaille vraiment ses dossiers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

2020 est la dernière année de financementde l’actuel PCAE. Les éleveurs porcinsdoivent donc engager très rapidementune démarche de réflexion sur l’évolution deleur outil de production pour en bénéficier.

souligne Gérard Bourcier, président du Comité régional porcin des Pays-de-la-Loire

Le chiffre de la semaine
10 000
C'est le nombre d'agriculteurs qui se sont mobilisésle 8 octobre sur tout le territoire à l’appel de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs pour exprimerleur ras-le-bol face à la déconsidération sociale et politique de leur métier.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui