L'Anjou Agricole 06 avril 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Stéphane Le Foll lance une « stratégie bien-être animal » pour la France

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir-Gutner

Stéphane Le Foll a lancé une « stratégie bien-être animal » le 5 avril pour la France. « Avec ce plan, on sera le seul pays » européen « à avoir des mesures d’accompagnements et de sanctions » concernant le bien-être animal, estimait-il lors d’une conférence de presse, le jour même. Ce plan est constitué de 20 actions, notamment celle de promouvoir le sexage de l’embryon dans l’œ'oeuf (4,3 millions d’euros via le Programme d’investissement d’avenir 2) pour éviter la destruction des mâles, la création d’un centre national de référence sur le bien-être animal fin 2016, la création de la notion de délit (dans la loi Sapin 2), pour les directeurs d’abattoir en cas de manquement au respect des règles de bien-être animal, la protection du salarié amené à dénoncer de mauvaises pratiques en abattoir, le développement de la transparence… « Je n’ai pas attendu la publication » des images mises en lignes par l’association L214, « pour lancer cette stratégie », a-t-il voulu rappeler. « J’avais demandé de travailler sur le sujet en mai 2014. J’ai pris du temps. J’ai été rattrapé par une crise très lourde de l’élevage en 2015 », s'est-il justifié.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le relèvement du seuil de revente à perte de 10 % et l’encadrement des promotions sur les produits alimentaires Loi Egalim semble avoir mis un terme à la baisse des prix des produits alimentaires en général

estime Céline Bonnet, chercheur à la Toulouse School of Economics dans son rapport d’évaluation que le gouvernement a remis au parlement le 30 septembre.

Le chiffre de la semaine
45 %
des poulets consommés en France viennent de l’étranger.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui