L'Anjou Agricole 03 octobre 2018 à 13h00 | Par L'Anjou Agricole

Stéphane Travert renforce les mesures

Le 2 octobre, le ministre de l’Agriculture a réuni les représentants de la filière porcine et des chasseurs pour renforcer les mesures à prendre pour prévenir l’introduction de la peste porcine africaine (PPA) en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le ministre a rappelé l’enjeu majeur que représente la biosécurité en élevage.Des
mesures renforcées dans les zones concernées devront être mises en place.
Le ministre a rappelé l’enjeu majeur que représente la biosécurité en élevage.Des mesures renforcées dans les zones concernées devront être mises en place. - © Ministère de l'Agriculture

Mardi 2 octobre, le ministre de l’Agriculture a demandé la suspension de toute activité forestière dans la zone d’observation renforcée (au-delà de la suspension de la chasse). La mise en place de dispositifs visant à prévenir les mouvements de sangliers, depuis la zone infectée belge vers le territoire national, est en cours d’étude. Stéphane Travert a réaff irmé aux représentants de la filière porcine et des chasseurs présents que « tout doit être mis en oeuvre, en collaboration étroite avec les professionnels (de l’élevage et les chasseurs) pour conserver notre statut indemne de la peste porcine africaine et préserver ainsi la santé de nos troupeaux et nos marchés à l’exportation ».

Depuis la détection de sangliers atteints de peste porcine africaine en Belgique le 13 septembre dernier, un plan d’actions a été mis en place dans les 4 départements français frontaliers (Ardennes, Meuse, Moselle, Meurthe-et-Moselle). Cette zone d’observation renforcée couvre 133 communes, la chasse et les lâchers de grands ongulés y ont été interdits. La faune sauvage est surveillée de près et des mesures de biosécurité en élevages ont été exigées dans ces 4 départements.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui