L'Anjou Agricole 09 janvier 2020 à 09h00 | Par AA

Strader, des phytotrons et de l'innovation

Née suite à un besoin fort des entreprises du végétal pour des solutions de cultures de plantes en s'affranchissant de la variabilité, Strader sera présent au Sival 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Annick Filippelli, présidente de Strader.
Annick Filippelli, présidente de Strader. - © AA

Au coeur d'une zone d'activité à Saint-Sylvain-d'Anjou, l'entreprise Strader développe son savoir-faire depuis 1983. Spécialisée en conception et en réalisation de phytotrons, une dizaine de salariés y travaillent. Mais qu'est-ce qu'un phytotron ? Annick Filippelli, la présidente, le définit comme « une enceinte dans laquelle on contrôle tous les paramètres ayant un impact sur la croissance des plantes ». À savoir, la température, l'hygrométrie, la lumière, l'irrigation, l'atmosphère ... Les tailles peuvent varier de quelques m2 (de la taille d'un frigo américain) à une centaine de m2.

Tout est conçu sur-mesure, en fonction des différents besoins des clients. L'entreprise réalise quatre types de produits. La chambre de culture, l'enceinte climatique,la "Mobil Green Cell", lancée il y a 2 ans, et enfin les séchoirs à semences.
« Notre force c'est la flexibilité et l'agilité », appuie Annick Filippelli. Tous types de cultures peuvent être réalisés dans les enceintes climatiques de Strader, même si l'on retrouve principalement arabidopsis (pour la recherche), les potagères ou les céréales (une entreprise égyptienne a même fait pousser des plants de palmiers !).

Aujourd'hui, l'entreprise travaille principalement avec des entreprises privées (à hauteur de 70 %), et cherche à développer ce créneau, les marchés publics représentant
30 % de l'activité. Ainsi, Strader a travaillé avec Agrocampus, l'université d'Angers, Bayer, Limagrain, Nestlé...
Pour Annick Filippelli, « le point critique, c'est de bien comprendre le besoin du client ». « Les exigences sont de plus en plus importantes, notamment en terme d'homogénéité ». L'export permet à l'entreprise « de gagner en expérience avec des projets différents et donc intéressants ».
Dans un domaine en constante évolution, Strader essaie de rester à la pointe de l'innovation et n'hésite pas à travailler avec de nombreuses nouvelles entreprises, comme l'angevine "Il était une graine", qui produit des micro-pousses.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Victoire ! DxE condamné pour avoir tournéun reportage volé dans une exploitation agricole.

Cédric Henry, président de la FDSEA35

Le chiffre de la semaine
31,3
Pour la moisson 2020, le service de la statistique du ministère de l'Agriculture prévoit une récolte hexagonale de blétendre autour de 31,3 millions de tonnes, soitl’une des plus basses depuis l’an 2000.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui