L'Agriculteur Charentais 12 novembre 2019 à 12h00 | Par La rédaction de l'Agriculteur Charentais

Tempête Amélie : la Boutonne au centre de l'attention

L'épisode météorologique qui a marqué le début du mois de novembre a focalisé l'attention sur ce cours d'eau et entraîné des prises de position sur le dossier des réserves de substitution.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Emmanuelle Wargon a pris position sur le sujet des réserves de substitution.
Emmanuelle Wargon a pris position sur le sujet des réserves de substitution. - © Préfecture de Charente-Maritime

Le passage de la tempête Amélie, la nuit du 2 au 3 novembre, n’a heureusement eu aucune conséquence humaine. Niveau matériel, en revanche, des dégâts ont été signalés en raison des vents forts et des précipitations intenses. « En 24 heures, les sapeurs-pompiers sont intervenus à 434 reprises dans 138 communes différentes. Au plus fort de la sollicitation, Ils étaient 215 sapeurs-pompiers sur le terrain, venus de 51 casernes du département », indique le SDIS 17. De nombreuses communes ont   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Charentais

la phrase de la semaine

J’aimerais voir 40 à 60 projets de demandes, donnez-nous des dossiers,

a fait savoir le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, aux responsables de la confédération des Vignerons indépendants, le 28 novembre, et quelques jours après les inondations dans le Sud.

Le chiffre de la semaine
350 à 400
salariés permettent chaque année de répondre aux besoins en remplacement de 800 à 900 agriculteurs dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui