L'Auvergne Agricole 23 mai 2018 à 14h00 | Par Mélodie Comte

Temps pluvieux sur le marché de l’asperge

La récolte d’asperges puydômoises est stoppée du fait des pluies incessantes de ces deux dernières semaines.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’asperge puydômoise bien qu’écoulée localement, subit, elle aussi, les distorsions de concurrences.
L’asperge puydômoise bien qu’écoulée localement, subit, elle aussi, les distorsions de concurrences. - © M.Comte

«Depuis le début des pluies, ma récolte est divisée par trois ! Dominique Deplat n’en revient pas. Pourtant tout avait si bien commencé le 15 mars dernier. A Joze, l’agriculteur espérait ramasser une douzaine de tonnes d’asperges dans ces 4 ha.

 

Pluie et froid, la mauvaise addition

« D’ordinaire les précipitations ne gênent en rien la production mais, dans le cas présent, elles sont trop longues. A cela, il faut rajouter la chute des températures. C’est une   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Auvergne Agricole

la phrase de la semaine

Des volumes conséquents de céréales n’ont pas trouvé de moyens de transport pour être acheminés. Il n’est pas sûr que les opérateurs français parviendront à réaliser les 8,4 millions de tonnes de blé tendre à l’export sur les pays tiers prévus par FranceAgriMer pour la campagne 2017/18

a indiqué Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréalier de FranceAgriMer, le 13 juin.

Le chiffre de la semaine
1 200
C'est le nombre d'hectares que Groupama Loire-Bretagne a enregistré, jeudi 14 juin, qui sont impactés par les pluies du début de semaine dans le Maine-et-Loire. Pour le moment, 34 agriculteurs ayant souscrit un contrat Climat se sont manifestés la semaine dernière et cette semaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui