L'Anjou Agricole 09 juillet 2015 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

Thierry Roquefeuil démissionne de la présidence du CNIEL

Thierry Roquefeuil a remis sa démission aux présidents du FNIL et de la FNCL, le 9 juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Roquefeuil, actuel président de la FNPL, est démissionnaire de la présidence du CNIEL.
Thierry Roquefeuil, actuel président de la FNPL, est démissionnaire de la présidence du CNIEL. - © Actuagri

A l’issue du conseil d’administration du CNIEL, l’interprofession laitière qui regroupe les collèges de la production, la transformation privée et coopérative, Thierry Roquefeuil a remis sa démission aux présidents de la Fédération nationale des industries laitières (FNIL) et de la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL), le 9 juillet.

 

Egalement président de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), le troisième collège de l’interprofession qui a relayé cette information, Thierry Roquefeuil a expliqué ne pas pouvoir cautionner « cette attitude d’indifférence des collèges des transformateurs alors que j’appelle depuis de longues semaines à la responsabilité de tous les acteurs de la filière ». Le collège producteur déplore en effet que dans ce contexte de crise de l’élevage, « les transformateurs restaient sourds et muets face à une conjoncture fortement dégradée pour les éleveurs ».


Jugeant que les conditions de fonctionnement de l’interprofession n’étaient pas réunies pour trouver des solutions à la crise laitière, Thierry Roquefeuil a donc quitté cette présidence qu’il exerçait depuis 2013. « Une prise de conscience collective s’impose. Il y a urgence ! », a-t-il déclaré.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui