L'Agriculteur Charentais 18 avril 2019 à 10h00 | Par Bernard Aumailley

Tous les bassins et les rivières entrent dans le même cadre

Définies par arrêtés préfectoraux, les possibilités d’irrigation sont très encadrées suivant le niveau des nappes et le débit des rivières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tout au long de l’été, retrouvez les arrêtés d’irrigation sur le site web de L’Agriculteur Charentais.
Tout au long de l’été, retrouvez les arrêtés d’irrigation sur le site web de L’Agriculteur Charentais. - © AC

Ils tombent régulièrement, mieux que la pluie. En avril, au tout début, les arrêtés cadre donnent le ‘‘la’’ d’une nouvelle campagne d’irrigation, scindée en deux temps, celui du printemps et l’estival. Pour cette règle du jeu, version 2019, ce ne sont pas moins d’une centaine de pages de réglementaires qu’il faut consulter pour en connaître les tenants et les aboutissants. La première période commence au 1er avril et s’achève le 12 juin, la seconde débute le même jour et s’achève le 31   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Charentais

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui