L'Anjou Agricole 24 août 2016 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

#tousalaval : bilan de la journée du 24/8

Les producteurs mayennais ont accueilli aujourd’hui les délégations venant des Côtes d’Armor, de l’Eure, du Finistère, de l’Ille et Vilaine, de la Loire-Atlantique, de l’Orne, de la Seine-Maritime et du Loir-et-Cher.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des animations de relevés de prix, de bâchage, de peinture ont également eu lieu…
Des animations de relevés de prix, de bâchage, de peinture ont également eu lieu… - © FDSEA

Près de 600 producteurs étaient présents toute la journée sur le « rond-point de la Honte du Lait » à Laval. Dans le calme mais résolus, les producteurs attendent fermement les résultats de la négociation de demain à Paris.

 

La journée a été animée :

- Par des prises de paroles des responsables syndicaux des départements présents et de responsables nationaux :

Thierry Roquefeuil, président de la Fédération nationale des producteurs de lait : la FNPL soutient l’action engagée par la FDSEA de la Mayenne et les départements de l’Ouest de la France. Nous sommes là pour construire l’avenir et nous resterons mobilisés à vos côtés jusqu’à l’obtention d’un résultat.

Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA tous les producteurs de France regardent Laval avec attention et impatience. Ils comptent sur votre action et votre détermination pour obtenir une augmentation du prix du lait de la part du numéro 1. Il est temps que les industriels laitiers considèrent le lait comme un produit noble et non comme un simple minerai.

Philippe JEHAN, président de la FDSEA 53 : nous restons mobilisés avec la venue de 300 tracteurs demain soir à Laval. Si les résultats de demain ne sont pas satisfaisants nous maintiendrons le siège jusqu’à lundi au moins.


Pour notamment voir la vidéo de leur propos, cliquez ici.

 

Côté politique :

- Des échanges sont en cours pour préparer la négociation de demain après-midi. Celle-ci risque d’être longue et difficile.

- La mobilisation se poursuit pour faire venir, en fin de journée, 300 tracteurs au « rond-point de la Honte du Lait ».

- L’organisation est calée pour maintenir le blocage de Lactalis, à minima jusqu’à lundi minuit, et pour amplifier l’action si nécessaire.

 

- © FDSEA

La mobilisation s’amplifie : 300 tracteurs demain soir à Laval

Les producteurs sont patients mais déterminés et à ce titre 300 tracteurs viendront demain soir pour attendre les annonces des négociateurs de retour de Paris. Obtenir la reprise des négociations entre Lactalis et les Organisations de producteurs est une première victoire, mais ce n’est pas suffisant. Les producteurs attendent beaucoup des négociations de demain et sont en ordre de marche pour amplifier le mouvement si les résultats ne sont pas à la hauteur. La pression est aujourd’hui sur Lactalis mais les autres opérateurs privés et coopératifs devront également revoir leurs politiques tarifaires pour qu’enfin les producteurs puissent vivre dignement de leur métier.

La mobilisation se poursuit donc demain, voici le programme de la journée du 25 août :
9h30 – 11h : arrivée des délégations des départements
A partir de 11h30 : prises de parole des responsables et animations sur site (bâchage, peinture...)
Après midi : suivi des négociations
20h30 : arrivée des 300 tracteurs et de nombreux manifestants de tous l’Ouest de la France.
Bilan des négociations nationales.
Décision de la suite à donner au mouvement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La seule méthode de substitution à cette molécule servant à la désinfection des sols en maraîchage est la désinfection à la vapeur.

a déclaré J. Rouchaussé, président de Légumes de France, suite à l’annonce par l’Anses du retrait des autorisations de mise sur le marché des produits phytos à base de métam-sodium

Le chiffre de la semaine
1er
Les Pays-de-la-Loire sont les 1er sur le plan national en production de viande bovine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui