L'Anjou Agricole 24 août 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

#tousalaval : la pression continue à monter !

La tension est à son comble en ce moment à Laval. Alors que le blocage du « Rond point de la honte du lait » (ex rond point Zoom) devant l’entreprise Lactalis se poursuit depuis lundi soir, la mobilisation s’intensifie aujourd’hui.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De nombreux responsables nationaux seront présents aujourd’hui pour apporter leur soutien à l’action : Dominique Barrau Secrétaire Général de la FNSEA, Thierry Roquefeuil Président de la FNPL (Fédération Nationale des Producteurs de lait), Jérémy Decerle Président national de Jeunes Agriculteurs.
De nombreux responsables nationaux seront présents aujourd’hui pour apporter leur soutien à l’action : Dominique Barrau Secrétaire Général de la FNSEA, Thierry Roquefeuil Président de la FNPL (Fédération Nationale des Producteurs de lait), Jérémy Decerle Président national de Jeunes Agriculteurs. - © FDSEA

Le nombre de départements qui vient rejoindre les rangs des producteurs de lait augmente de jour en jour et dépasse le seul cadre de l’Ouest laitier : aujourd’hui mercredi ce ne sont pas moins de 9 départements qui seront présents ! Mayenne, Ille et Vilaine, Loir-Atlantique, Orne, Seine Maritime, Eure, Finistère, Côtes d’Armor, Loir et Cher…Probablement 600 producteurs seront sur le Rond point de la Honte du lait aujourd’hui.

 

Ceux qui parient sur le pourrissement de l’action en seront pour leur frais ! Les tours de rôle sont prévus déjà jusqu’à lundi minuit. Les producteurs ne lâcheront pas tant que le prix du lait de Lactalis n’aura pas augmenté au niveau satisfaisant.

 

Au programme :

10h30-11h30 : Animations
- Relevé de prix dans les magasins (départ du Zoom à 10H30)
- Peinture de silhouettes
- Réalisation de bâches à déposer sur les grilles de Lactalis

11h30 : Prise de parole des responsables pour annoncer le programme de la journée

13h30 : Prise de parole / Bilan de la journée et des échanges avec les Organisations de producteurs

17h30 : Départ des délégations des départements – Les agriculteurs mayennais prennent la relève pour la soirée et la nuit

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

5 % d’augmentation des tarifs de vente des produits laitiers aux distributeurs par les transformateurs permettraient d’atteindre le prix de revient moyen calculé par l’interprofession (396 euros/1 000 litres toutes primes confondues). À condition que ces 5 % soient identifi és en toute transparencedans les négociations commerciales. »

a réagi la FNPL suite à la déclaration du président du groupe Intermarché qui s’est engagé à « accepter des hausses de prix », réclamées par les industriels aux GMS

Le chiffre de la semaine
17 %
ENVIRON 200 VOLS ET INFRACTIONS ONT TOUCHÉ LES EXPLOITATIONS AGRICOLES, SOIT UNE BAISSE DE 17 % PAR RAPPORT À 2017.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui