Agri53 06 août 2020 à 11h00 | Par Lena Gullaume

Transhumance : « On le fait bien en montagne, alors pourquoi pas chez nous? »

Le 27 juin, Matthieu Virfolet, éleveur laitier bio à Mayenne, a organisé une transhumance afin de transférer ses vaches d’une parcelle pâturable à une autre. Un mois après, il est bien installé dans ses prairies.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Chaque matin, Matthieu Virfolet trait ses 50 vaches à l’aide de sa salle mobile (© LG)Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site

Il y a un mois, le 27 juin, Matthieu Virfolet a fait du bruit dans le département. Éleveur laitier bio à Mayenne, il a fait traverser la ville à ses 50 vaches afin de les conduire dans une autre parcelle pâturable à 4 km de son site principal. Une première dans le secteur.

Simplifier le travail

Matthieu Virfolet s’est converti au bio en 2018. Depuis, ses vaches sont exclusivement nourries à l’herbe et au foin. « J’ai toujours été passionné par la gestion   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri53

la phrase de la semaine

Bien qu’une information plus claire sur les résidus de pesticides soit nécessaire, la stratégie de la peur de Générations futures (...) est contre-productive ».

estime Interfel. L’association de défense de l’environnement a demandé à la DGCCRF de faire des bilans de résidus de pesticides séparés entre aliments bio et non bio.

Le chiffre de la semaine
11,2
MAÎS ENSILAGE : selon l'Agreste, avec 11,2 tMS/ha, la saison est correcte, et l’augmentation de la surface (+ 8 %) aura permis de refaire les stocks.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui