L'Anjou Agricole 30 septembre 2015 à 10h00 | Par L'Anjou Agricole

Transmission : 10% des exploitations « quittées » perdent leur usage agricole

Lors du départ à la retraite d’un agriculteur, l’exploitation garde un usage agricole dans 90% des cas, selon une étude publiée par Agreste le 28 septembre 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Dans 10% des cas, les terres perdent leur vocation agricole et deviennent alors des espaces naturels ou artificialisés. Lorsque les terres restent à usage agricole, une fois sur deux, l’agriculteur qui succède conserve l’intégralité des terres et reprend les mêmes activités que son prédécesseur.


Entre 2010 et 2017, 120 000 agriculteurs, exploitant un quart des terres cultivables de la France, sont susceptibles de partir à la retraite. En 2010, ils déclaraient à 65% « ne pas encore avoir de visibilité sur le devenir de leur exploitation ou anticipaient sa disparition ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui