L'Anjou Agricole 12 septembre 2017 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Un condensé d’innovations en bâtiment volaille

Jeudi 7 septembre, le Gaec Gemin, à Brain-sur-Longuenée, a inauguré un bâtiment volailles de chair avec la société Huttepain Aliments-LDC. L’exploitation s’inscrit dans la nouvelle démarche du volailler, “Nature d’éleveurs en terres de France”.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Olivier, Jean-Marc et Freddy Gemin, dans le bâtiment basse consommation d’énergie, doté de lumière naturelle. Ces ouvertures sont  une  des  obligations de moyens incluses dans la nouvelle démarche “Nature d’éleveurs” de LDC.
Olivier, Jean-Marc et Freddy Gemin, dans le bâtiment basse consommation d’énergie, doté de lumière naturelle. Ces ouvertures sont une des obligations de moyens incluses dans la nouvelle démarche “Nature d’éleveurs” de LDC. - © AA

Le premier poulailler neuf monté en Maine-et-Loire par la société Huttepain Aliments, filiale du leader volailler LDC, a été inauguré le 7 septembre. Il condense un certain nombre d’innovations qui concourrent à l’économie d’énergie et au bien-être animal, et qui s’inscrivent dans la nouvelle démarche “Nature d’éleveurs en terres de France”.

Cet investissement, programmé dans le plan d’entreprise lors de l’installation de Freddy Gemin, en 2013, avec son prère et son oncle, va permettre de quasi-doubler la production de volailles de l’exploitation. Ce bâtiment de 1 000 m2 (capacité de 24 000 poulets) est baigné de lumière naturelle sur 3 % de la surface grâce à des deux rangées de fenêtres....

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 15 septembre 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Les négociations commerciales en cours doivent aboutir à un niveau de valorisation des coûts qui prend en compte la hausse des charges de production pour les éleveurs caprins

demande Coop de France dans un communiqué de presse du 16 janvier.

Le chiffre de la semaine
989
En Pays-de-la-Loire, on recense 989 entreprises de travaux agricoles, dont 573 employeuses de main d'œuvre. Cela représente près de 6 000 actifs (2 400 ETP).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui