L'Agriculteur Normand 09 avril 2019 à 15h00 | Par Sandrine Bossière

Un congrès symbolique aux frontières britanniques

Le soutien du Conseil départemental de la Manche au GDS a été matérialisé par une convention signée au Salon international de l’Agriculture à Paris en février dernier. L’occasion de rappeler pour la collectivité l’intérêt de veiller à l’aspect sanitaire du cheptel manchois. Rencontre avec le président, Marc Lefèvre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SB

>> Quel est le lien entre le Département de la Manche et le GDS ?
L’agriculture représente une filière économique importante pour notre territoire rural. La Manche est le premier département français en termes de bovins et vaches laitières. C’est pourquoi le Conseil départemental accompagne et soutient le sanitaire, afin de prendre soin de la santé des animaux et de la qualité des aliments. Tout naturellement, nous accompagnons le Groupement de défense sanitaire depuis   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Normand

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Au vu des informations que nous avons de la part des pouvoirs publics, à ce jour, rien ne nous amène à remettre en cause notre événement. Le Sommet de l’Élevage est donc maintenu à ses dates initiales : 7, 8 et 9 octobre. Nous restons cependant vigilants

ont annoncé les organisateurs de cette manifestation, le 20 mai, sur leur compte Twitter.

Le chiffre de la semaine
3 550
En 2019, d’après l'Observatoire régional de l’agriculture biologique, environ 3 550 exploitations en Pays de la Loire sont orientées en agriculture biologique, soit 12 % des exploitations ligériennes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui