L'Anjou Agricole 26 mai 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Un nouveau président pour la FNCUMA

Le nouveau Conseil d’administration de la FNCUMA élu le 24 mai a procédé à l’élection du bureau de la Fédération lors du Congrès à Angers. Stéphane GÉRARD, président sortant, ne souhaitait pas se représenter pour un troisième mandat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Luc Vermeulen
Luc Vermeulen - © FNCUMA

Luc Vermeulen, originaire du Nord de la France, a été élu pour 3 ans.

 

Depuis 2013, Luc Vermeulen gère un GAEC créé avec son film Benjamin, le GAEC des Sittelles, sur une exploitation de 120 ha en grande culture (blé, betteraves, lin, potiron) ; il est en cours de conversion bio sur du légume plein champ (pomme de terre et oignons). Son exploitation s’est également inscrite en 2014 dans une démarche GIEE portée par la Cuma de Villers Plouich. « J’ai toujours aimé travailler sur l’exploitation avec cette dimension collective (élevage en commun, Cuma, GIE, entraide...). C’est un véritable travail d’interconnexion, d’innovation technique et de développement de la machine où la stratégie est avant tout de favoriser le faire-ensemble plutôt que l’enrichissement personnel. »

 

Plus d'informations dans le journal Réussir l'Anjou agricole du vendredi 27 mai

Le parcours professionnel de Luc Vermeulen
1988 : installation et création de sa première Cuma Après quelques années comme salarié agricole, il s’installe en 1988 sur l’exploitation familiale avec un BTAG en poche. Convaincu de la force du collectif, il crée en 1988 une Cuma intégrale, la Cuma d’Élincourt. 25 ans plus tard, la force du groupe est toujours intacte : 12 adhérents avec une cinquantaine de matériels et 320 000€ de chiffre d’affaires.


2001 : mandat local En 2001, son engagement s’étend à la vie locale et citoyenne ; il est élu à la commune d’Élincourt comme 1er adjoint au maire.


2003 : nouvelle Cuma pour la valorisation des déchets verts En 2003 en lien avec le groupe GEDA, il met en place une filière de valorisation de déchets verts. Son objectif est de créer des synergies entre agriculture et territoire. C’est ainsi qu’est créé la Cuma de compostage Térésol qui compte près de 70 adhérents. Son activité sera ensuite élargie à la production du lin, avec 23 adhérents pour 240 ha de récolte de lin.


2004-2010 : du régional au national En 2004, suite à la sollicitation de son Président, il accepte de participer au Conseil d’administration de la Fédération Régionale des Cuma Nord Pas-de-Calais. En 2010, il est élu au Conseil d’Administration et au bureau de la FNCUMA comme Secrétaire Général adjoint. Pendant ses 6 années de mandat, il a notamment contribué à la mise en place du projet politique de la Fédération nationale, à la refonte du journal Entraid’ et à la mise en place de la réforme territoriale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui