L'Anjou Agricole 05 avril 2018 à 11h00 | Par L'Anjou Agricole

Un nouveau zonage incohérent en Maine-et-Loire

Une nouvelle carte vient d’être communiquée par le ministère. Pour le Maine-et-Loire, 42 communes sortent du zonage et 14 y rentrent. Mais on cherche toujours la cohérence de la carte avec la réalité du terrain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La nouvelle mouture de la carte des zones défavorisées dévoilées par le Ministère le
30 mars laisse interrogative. Le Maine-et-Loire voit disparaître du zonage 42 communes du Baugeois, tandis que 14 communes y font leur entrée. Par contre, pour trouver une explication sur ce nouveau zonage, difficile de comprendre les données techniques du Ministère qui ne sont pas cohérentes avec la réalité du terrain (...). La FDSEA et la Chambre d’agriculture ont d’ores et déjà engagé un travail pour faire rentrer 14 nouvelles communes des BVA, sur la base du critère Ramsar  et de la continuité territoriale (voir carte). (...) Ces communes sont pour l’instant exclues du zonage, notamment à cause d’un critère rendement blé qui s’applique sur les petites régions agricoles du Segréen et du Baugeois. Incompréhensible quand on sait qu’il n’y a aucun hectare de blé dans les basses vallées. (...)

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du vendredi 6 avril 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui