L'Anjou Agricole 09 juillet 2020 à 12h00 | Par AA

Un rendez-vous autour de l’eau

Vendredi 3 juillet, la FDSEA et les JA de Maine-et-Loire ont convié les parlementaires du département dans une exploitation pour évoquer le sujet du stockage de l’eau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Comme de nombreuses exploitations confrontées aux aléas climatiques et aux contraintes foncières, le Gaec Rivron, à Combrée, s’intéresse au stockage de l’eau pour sécuriser la production de fourrage. Avec l’installation d’une nouvelle associée, en remplacement de sa mère début 2021, une réserve d’eau serait un filet de sécurité pour les années sèches, et éviterait de dépendre d’achats extérieurs.  Seulement, comme l’a exprimé Marie Rivron aux parlementaires, invités par la FDSEA et les JA, les démarches pour obtenir l’autorisation sont longues, coûteuses et d’issue incertaine.


L’étau réglementaire se resserre
Emmanuel Lachaize, président de la FDSEA et Anthony Ménard, secrétaire général adjoint, renchérissent : « la profession agricole a engagé depuis des années des actions pour économiser l’eau, mieux la gérer individuellement et collectivement. Ces démarches s’accentuent avec la stratégie eau de la Chambre d’agriculture. Mais, en parallèle, l’étau réglementaire continue de se resserrer. Alors que le stockage de l’eau permet, avec des impacts maîtrisés sur les milieux, de sécuriser des élevages, de produire plus de protéines, de diversifier les cultures. » Le sentiment général est celui d’un décalage entre le discours politique, qui se veut plus ouvert aux projets, et les difficultés réelles qu’il reste sur le terrain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le relèvement du seuil de revente à perte de 10 % et l’encadrement des promotions sur les produits alimentaires Loi Egalim semble avoir mis un terme à la baisse des prix des produits alimentaires en général

estime Céline Bonnet, chercheur à la Toulouse School of Economics dans son rapport d’évaluation que le gouvernement a remis au parlement le 30 septembre.

Le chiffre de la semaine
45 %
des poulets consommés en France viennent de l’étranger.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui