L'Anjou Agricole 21 avril 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Un semis favorisé par la fraîcheur printanière

Le maître-mot à retenir cette année concernant le semis est “fraîcheur”. Un soin particulier doit donc être apporté lors de la préparation des terrains. Etat des lieux dans l’EARL de la Petite Chesnaie, à La Pommeraye.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le tracteur et le semoir à 8 rangs loué à la Cuma de La Pommeraye.
Le tracteur et le semoir à 8 rangs loué à la Cuma de La Pommeraye. - © AA

Idéalement, les semis de maïs se réalisent durant la première semaine de mai à l’EARL de la Petite Chesnaie (La Pommeraye, 49). Cette année, « on finit au moment où on commence d’habitude » résume David Cronier, l’un des trois associés de l’exploitation, (...) qui a commencé à semer le 20 avril. (...) Autour de la Cuma de la Pommeraye, les semis de maïs ont vraiment commencé le mardi 18 avril, quelques jours avant pour certaines exploitations. L’attention doit cette année se porter sur la préservation de la fraîcheur des sols. (...) Malgré la fraîcheur matinale des derniers jours, les sols se réchauffent avec le soleil de la journée quand ils sont travaillés ; il ne faut donc pas trop attendre entre la préparation (...) et le semis.

 

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du 28 avril 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui