L'Anjou Agricole 25 octobre 2018 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

Une action flash pour protester contre les pratiques commerciales déloyales

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'initiative est soutenue par les députés européens, entre autres Michel Dantin et Paolo de Castro (au centre).
L'initiative est soutenue par les députés européens, entre autres Michel Dantin et Paolo de Castro (au centre). - © Twitter Michel Dantin

Le 25 octobre, le parlement doit examiner une directive sur les pratiques commerciales déloyales dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire. Elle a pour objectif d'équilibrer les relations commerciales entre les différents maillons de la filière mais aussi de rééquilibrer la répartition de la valeur dans le secteur agroalimentaire, faisant ainsi écho au premier volet de la loi alimentation votée en France. Ce texte est défendu par les agriculteurs au niveau européen et notamment par le Copa-Cogeca.

En amont de ce vote, Paolo de Castro, député européen et rapporteur du texte, a lancé une initiative pour le promouvoir. Cette dernière intitulée "Cut the Unfair", textuellement « couper l'injustice », est soutenue par le Copa-Cogeca, la FNSEA et JA, mais aussi par le député européen Michel Dantin.

Ainsi, sur les réseaux sociaux des personnalités et des anonymes se sont filmés et pris en photo en coupant le mot unfair pour ne garder que le mot « fair ». Le message est donc de pousser les députés européens à voter le texte pour retrouver des pratiques commerciales justes et loyales. Une action flash était organisée devant le parlement européen, le 24 octobre à Strasbourg. « Notre combat c'est de lutter contre la concentration des centrales d'achat mais aussi de mettre fin aux pratiques déloyales » a expliqué Hervé Lapie, membre du bureau de la FNSEA. À la fin de cette mobilisation Paolo de Castro a coupé une banderole, tenues entre deux tracteurs, avec le mot unfair. « C'est une bataille contre l'injustice », a-t-il affirmé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

2020 est la dernière année de financementde l’actuel PCAE. Les éleveurs porcinsdoivent donc engager très rapidementune démarche de réflexion sur l’évolution deleur outil de production pour en bénéficier.

souligne Gérard Bourcier, président du Comité régional porcin des Pays-de-la-Loire

Le chiffre de la semaine
10 000
C'est le nombre d'agriculteurs qui se sont mobilisésle 8 octobre sur tout le territoire à l’appel de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs pour exprimerleur ras-le-bol face à la déconsidération sociale et politique de leur métier.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui