L'Anjou Agricole 29 septembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Une baisse de ­rendement mais une récolte ­“honorable”

Entre gel, mildiou et sécheresse, le climat n’a pas épargné les vignes du département. Les récoltes commencent et estimations de rendement s’affinent peu à peu.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Pellenc 8370 de la Cuma des trois monts de Trémont est partagée entre Antoine Poupard du Domaine de la Petite Roche et Jean-Camille Chabosseau du Gaec des trois sources.
La Pellenc 8370 de la Cuma des trois monts de Trémont est partagée entre Antoine Poupard du Domaine de la Petite Roche et Jean-Camille Chabosseau du Gaec des trois sources. - © AA

Après une année marquée par les aléas climatiques, Jean-­Camille Chabosseau, du Gaec des trois sources, et ­Antoine ­Poupard, régisseur au Domaine de la Petite Roche, basés sur la commune de ­Trémont commencent les vendanges. Tous deux adhérents à la Cuma des trois monts, ils partagent la même vendangeuse. « La Cuma regroupe 30 exploitations viticoles et agricoles, détaille Jean-Jacques ­Delphin, président de la Cuma. En tout, nous possédons 5 vendangeuses partagées entre 2 à 3 exploitations. » Ces groupes sont établis en fonction de la situation géographique tout en assurant une surface maximum. La Pellenc 8370 partagée par les deux viticulteurs parcourt près de 117 hectares pendant la période des vendanges. « C’est une des plus utilisées de notre Cuma, confie Jean-­Camille ­Chabosseau, qui occupe aussi le poste de responsable de la partie viticole de la Cuma. En ce qui concerne l’organisation, les viticulteurs profitent de leur proximité géographique pour s’organiser la veille pour le lendemain. « On essaye de s’organiser plusieurs jours à l’avance, ajoute ­Antoine ­Poupard, mais cela peut parfois être un peu dur en période de vendanges. Nous faisons quelques tests pour savoir où récolter et puis on n’exclut pas le fait que cela puisse changer si un impératif tel qu’une panne survient. »

 

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 30 septembre 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette action de délation gratuite et sans fondement est indigne d’une organisation internationale comme Greenpeace.

s’indigne C. Morançais, présidente du Conseil régional, suite à une campagne de Greenpeace recensant de manière péjorative des fermes qui ne correspondent pas à leur vision de modèle agricole

Le chiffre de la semaine
1,20
Le 3 décembre, l’Assemblée nationale a confirmé une exonération de charges pour les employeurs de saisonniers agricoles, avec un seuil de 1,20 Smic pour 2019 et 2020.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui