L'Anjou Agricole 18 février 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Une baisse modérée du nombre de chefs d’exploitation

473 900 chefs d’exploitation ou entreprises agricoles ont cotisé à la MSA en 2014, soit une baisse de 1 % par rapport à 2013, annoncent les statistiques de la Mutualité sociale agricole (MSA) parues le 17 février.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le taux de remplacement des départs en retraite est en revanche en légère hausse par rapport à 2013.
Le taux de remplacement des départs en retraite est en revanche en légère hausse par rapport à 2013. - © AA

 

« Cette baisse identique à celle de l’an passée (-1,1%) s’inscrit dans la tendance observée depuis 2005. » Selon la MSA, la baisse démographique affecte davantage les secteurs d’activité traditionnelle de l’agriculture, comme l’élevage qu’il soit à vocation laitière ou viande (-2,1 % pour le lait, -0,9 % pour la viande), et les cultures spécialisées (-1,2 %). Les effectifs dans les secteurs « grandes cultures céréalières et industrielles », « viticulture », « élevage hors-sol » et « polyculture-élevage » sont stables.


De plus, le taux de remplacement des départs des chefs d’exploitation est de 80,4 % (19 848 entrées pour 24 678 sorties) pour 2014 alors qu’il était de 76,8 % en 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui