L'Anjou Agricole 21 mars 2019 à 11h00 | Par Romain Devaux

Une belle dynamique à maintenir

Le Groupement Prim’holstein 49 a tenu son assemblée générale jeudi 14 mars à Brissac-Loire-Aubance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PrimHolstein 49

75 personnes ont participé jeudi 14 mars à l’assemblée des éleveurs prim’holstein angevins, avec un thème très pointu au programme de la matinée : l’épigénétique*. Marie Heger, responsable recherche et développement chez Prim’holstein France, a ainsi expliqué comment l’environnement d’élevage peut impacter l’expression des gènes des animaux. « Les recherches sur le sujet sont en cours depuis 5 ans, c’est encore récent, mais nous voulions aborder ce sujet très intéressant », explique Florian Vigneron, le président du Groupement. Exemple concret pour les bovins ? « Après une mammite, une vache va produire moins de lait afin de se protéger d’une nouvelle mammite ».

« Un bon esprit d’équipe »
Le syndicat compte aujourd’hui 70 exploitations adhérentes et se mobilise notamment sur l’organisation de concours. Il déplore toutefois une baisse de fréquentation, particulièrement au niveau du concours départemental de Chemillé, Festi’élevage. « Cela devient de plus en plus compliqué de  mobiliser pour le départemental », explique Florian Vigneron, éleveur à Saint-André-de-la-Marche, qui préside le Groupement depuis un an. Parmi les explications avancées, l’agrandissement des exploitations et la difficulté à trouver de la main-d’œuvre de remplacement, mais aussi le fait que les conjoints d’exploitants aient d’autres envies de sorties. Malgré tout, le groupement peut s’appuyer sur des points forts, le bon niveau des élevages et un « bon esprit d’équipe ». Pour dynamiser le concours, un nouveau prix a été créé, celui de la meilleure descendance mâle.

Lorsqu’il s’agit de concours hors département, les éleveurs répondent bel et bien présents et se placent en haut des podiums : « sur 7 animaux de Maine-et-Loire présents au Space 2018, se souvient Florian Vigneron, 2 ont remporté un prix de section, 2 autres un deuxième prix. » Et « des Angevins vont présenter des vaches jusqu’en Suisse », ajoute le président. C’est le cas du Gaec du Bois Brillant qui a ainsi participé à Swiss Expo. En matière de communication à ses adhérents, « le Groupement publie par le biais de mails et sur sa page Facebook les informations sur les taureaux et les femelles aux plus hauts index issus du Maine-et-Loire, ainsi que les meilleurs pointages », précise aussi Florian Vigneron.

Cette année, un voyage est programmé en juin dans le Morbihan, où les éleveurs angevins pourront visiter le Gaec du Bon Vent, propriétaire de la vache grande championne du Space 2018 (Janna Cama).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette initiative législative s’inscrit dans une volonté de renforcer l’arsenal juridique contre les actes de violence à l’égard des exploitations agricoles

explique Marc Le Fur qui a déposé un projet de loi visant à supprimer la réduction d’impôts pour les donateurs des associations dont les membres ont été coupables d’actes d'intrusion

Le chiffre de la semaine
2 500 ha
C'est la surface de quinoa que souhaite implanter la CAPL en 2020.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui