L'Anjou Agricole 31 janvier 2019 à 09h00 | Par AA

Une offre élargie et renouvelée au Salon des vins de Loire

Sophie Fougeray, chef de projet Salon des vins de Loire à Destination Angers, revient sur l'événement des 4 et 5 février qui se déroulera à Angers, au Parc des expositions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Quelles sont les grandes lignes du Salon des vins de Loire 2019 ?

le Salon des vins de Loire a été créé en 1987, ce sera sa 33ème édition. Il a pour vocation de mettre en relation la production de vins de tout le vignoble de Loire (Nantes, Anjou, Saumur, Touraine et Centre Loire), et les acheteurs professionnels (grande distribution, cavistes, restaurateurs, importateurs...). Nous attendons cette année 342 exposants.

Des nouveautés se distinguent particulièrement cette année  ?

La journée Expérience vignoble, qui se déroulera le mardi 5 février, est dédiée aux acteurs de la filière de l’œnotourisme. Nous savons que l’œnotourisme est très important dans la filière vin, et en particulier dans notre région. des interventions sont programmées toute la journée, avec la rencontre de professionnels du secteur, agences spécialisées et tour opérateurs.

Comment se porte la production des vins de Loire ?

Le millésime 2018 est plutôt exceptionnel, à la fois en termes de qualité et de quantité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Je suis fâché après cette décision sur les maïs qui peuvent être importés d’Ukraine

a déclaré le président de l’AGPM (producteurs de maïs) Daniel Peyraube, le 26 novembre en AG.

Le chiffre de la semaine
100 millions
d'euros. C'est le montant du plan protéines végétales du Gouvernement pour doubler en 10 ans les surfaces de plantes riches en protéines

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui