L'Eure Agricole Et Rurale 09 janvier 2019 à 15h00 | Par charles baudart

Une pension de chevaux pour compléter les céréales

Producteur de céréales près d’Evreux, Bastien Hennequez développe une pension de chevaux low cost. Une orientation qui conforte ses revenus et lui permet de valoriser les prairies.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © charles baudart

Se diversifier, chercher la complémentarité : s’installer sur une exploitation céréalière n’est plus si simple et nécessite souvent de faire preuve d’inventivité pour stabiliser le revenu. Bastien Hennequez est installé depuis 2014 à Arnières-sur-Iton, sur une exploitation de 150 hectares. Il a mutualisé son parc matériel avec son père dont l’exploitation est proche. « Nous travaillons ensemble pour les semis, la pulvérisation et la moisson, au travers d’une   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Eure Agricole Et Rurale

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Au vu des informations que nous avons de la part des pouvoirs publics, à ce jour, rien ne nous amène à remettre en cause notre événement. Le Sommet de l’Élevage est donc maintenu à ses dates initiales : 7, 8 et 9 octobre. Nous restons cependant vigilants

ont annoncé les organisateurs de cette manifestation, le 20 mai, sur leur compte Twitter.

Le chiffre de la semaine
3 550
En 2019, d’après l'Observatoire régional de l’agriculture biologique, environ 3 550 exploitations en Pays de la Loire sont orientées en agriculture biologique, soit 12 % des exploitations ligériennes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui