L'Anjou Agricole 30 juin 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Une pulvérisation ciblée pour une économie d'intrants

Lors de la journée Innov'Action, qui se déroulait à Saint-Pierre-Montlimart, mardi 28 juin, les arboriculteurs ont pu assister à la présentation du pulvérisateur Opti-ajust.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

"Innover pour un verger performant", tel était le thème de la journée Innov'Action qui se déroulait à Pineau fruits, sur la commune de Saint-Pierre-Montlimart, mardi 28 juin. Pour l'occasion, Alain Chabas, président et co-fondateur de la société Chabas, spécialisée en fabrication et vente de matériel arboricole et viticole, était venu présenter le dernier-né de l'entreprise, le pulvérisateur Opti-ajust. « On a travaillé deux ans dessus, confie le chef d'entreprise. Nous voulions proposer un pulvérisateur plus performant, qui répartit les produits de manière plus ciblée. »

Un outil récompensé
Affichant une réduction d'au moins 66 % de dérive par rapport à la pulvérisation de "référence", le pulvérisateur a récemment obtenu l'agrément "anti-dérives". Véritable récompense pour l'entreprise qui a déjà reçu la médaille d'argent, en janvier dernier, pour le concours Sival innovation 2016 pour le même appareil. « Opti-ajust est avant tout pensé pour réduire les intrants, confie Alain Chabas. Il permet de faire des économies, mais aussi d'entrer dans une démarche de respect de l'environnement et d'améliorer les conditions de travail des arboriculteurs. »

Retrouvez l'intégralité de l'article dans L'Anjou agricole du 1er juillet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si l’on change toutes les règles, qu’on demande des sacrifices et que derrière on continue à bâtir des accords commerciaux avec des pays du monde […] qui ne font pas les mêmes efforts, on est des fous !

Dans une interview accordée à la revue Le Grand Continent le 12 novembre, Emmanuel Macron est revenu sur son projet en matière de transition écologique dans le secteur agricole.

Le chiffre de la semaine
56 %
des éleveurs de veaux de boucherie déclarent utiliser des MCA (Médecines complémentaires et alternatives), selon une étude de l’Institut de l’élevage (Idele) parue le 20 octobre.