L'Anjou Agricole 30 avril 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Une télédéclaration longue et complexe

Depuis le 27 avril et jusqu'au 9 juin, les agriculteurs peuvent remplir en ligne leur déclaration.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

"Le détourage et la délimitation des îlots est l'étape qui prend le plus de temps". Après 1h30 de rendez-vous avec sa conseillère de l'AS 49, Michel Monnier a clôturé sa télédéclaration Pac. "On ne peut pas réutiliser le parcellaire 2014 qui n'est plus adéquat avec les îlots. Il faut redessiner toutes les surfaces (en se basant sur des photos satellites de 2013), être vigilant sur les haies, mares, fossés…" en attribuant pour chacun le code culture correspondant, différent de l'an dernier. "Pour les agriculteurs qui télédéclarent seuls, il va y avoir des erreurs et oublis, notamment concernant les SIE (surfaces d'intérêt écologique)", affirme l'exploitant de l'EARL des Tilleuls au Bourg-d'Iré. D'autant que la notice d'explication concernant la télédéclaration n'a pas encore été fournie. "Le changement principal est le nouveau cadre réglementaire auquel il faut s'adapter." poursuit Michel Monnier. L'agriculteur remplit toutes les conditions pour s'inscrire dans le cadre du verdissement de la Pac : maintien des prairies permanentes sur son exploitation, 10% de SIE (5% minimum) et 6 cultures différentes (2 à 3 minimum). "Pour des petites exploitations cela risque de poser problème" avance-t-il.


Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 1er mai 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les ETA sont les plus équipées en outils d’agriculture de précision dans le monde agricole, en cours de conversion aux pratiques agroécologiques

a déclaré Gérard Napias, président de la FNEDT (Fédération nationale entrepreneurs des territoires) lors de la publication des résultats de l’enquête ADquation.

Le chiffre de la semaine
1 044
Ce sont le nombre d'appels de demande d'enlèvement recensés par la Saria, le centre d'équarrissage, le vendredi 5 juillet suite à la canicule de fin juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui