L'Anjou Agricole 10 janvier 2019 à 12h00 | Par AA

Utopi-Hall : une ferme urbaine se construit à Angers

Projet unique en France, Utopi'Hall combinera une ferme urbaine qui produira 600 000 plants par an, sous Led, ainsi que des espaces de vente, de rencontres citoyennes et de restauration rapide.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le projet de Victor Flomont et de son associé Sébastien Moreau va voir le jour au 6 rue du Maine à Angers, près de la Chambre d'agriculture et du Min. Ouverture le 1er mars 2019.
Le projet de Victor Flomont et de son associé Sébastien Moreau va voir le jour au 6 rue du Maine à Angers, près de la Chambre d'agriculture et du Min. Ouverture le 1er mars 2019. - © AA

« Une nouvelle forme de hall alimentaire » : Utopi'Hall n'est pas à proprement parler un magasin, ni seulement une ferme urbaine, explique son concepteur Victor Flomont,  ancien visiteur pharmaceutique dans un grand groupe cosmétique. C'est un lieu qui va associer une ferme verticale, un espace de vente (de 272 m2), pour les produits de cette ferme et ceux d'une quarantaine de producteurs locaux sélectionnés, et enfin, un espace davantage dédié aux associations, à l'organisation d'ateliers (fabrication de cosmétiques...). Un lieu de restauration rapide de qualité sera aussi aménagé.

"Voir la production pousser"

La ferme urbaine sera visible à travers une cloison vitrée, « ce qui permettra à tout le monde de "voir la production pousser" », explique Victor Flomont. Des jeunes pousses (600 000 plants par an) et des herbes aromatiques seront produites sur un espace de 130 m2 au sol et de 5 mètres de hauteur, avec « un coût énergétique limité grâce à la technologie Led ». Les végétaux comestibles pousseront en atmosphère contrôlée, de manière à obtenir un climat de juin toute l'année. L'eau sera recyclée, aucun produit phytosanitaire ne sera employé. Les plantes seront commercialisées vivantes, dans leur pot en fibre de coco : « ce sera de l'ultra-frais ». Zéro transformation, zéro transport est le principe qui prévaut à cette ferme urbaine.

" Proximité et respect de l'environnement"

Pour compléter l'offre, l'espace de vente sera achalandé par des producteurs locaux dans divers domaines, qui ont été choisis par Victor Flomont « sur les valeurs que nous défendons, la proximité et le respect de l'environnement ».
En termes d'emplois, un chef de culture sera affecté à la ferme urbaine, et deux personnes au magasin. Utopi'Hall envisage d'embaucher sous forme de contrats d'insertion.

S.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Un agriculteur sur cinq n’a pas dégagé de revenu en 2017

Selon l’Insee, en 2017, 19,5 % des non-salariés agricoles imposés au réel ont déclaré des revenus nuls ou déficitaires, d’après une étude publiée le 7 novembre

Le chiffre de la semaine
69
C'est le nombre de solutions alternatives à l’utilisation de produits phytosanitaires proposées par l'association “Contrat de solutions”.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui