L'Anjou Agricole 11 décembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Ventes de machines agricoles : une stabilisation en 2016

« Il semblerait que le creux du cycle ait été atteint », annonce un communiqué du Comité européen des constructeurs de machines agricoles (Cema), le 10 décembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

En Europe, les résultats de ventes de machines agricoles devraient chuter en 2015, du fait d’une baisse des ventes sur les principaux marchés. En moyenne, pour 2015, la baisse des ventes attendues est de 10% sur la plupart des marchés européens, « notamment en Allemagne, en France et au Royaume-Uni qui devraient atteindre respectivement -10 %, -11 % et -15 % », selon le Cema. En Italie la baisse atteindrait 4%. L’Espagne afficherait plutôt une hausse de 6%, hausse qui devrait perdurer en 2016.

 

La demande des ensileuses est une des seules à progresser en 2015. A l’inverse, les faucheuses représentent le groupe de produits où la plus forte baisse a été constatée (-10 % environ). Le marché des ensileuses progresse de 2,8 %, celui des ramasseuses-presses devrait chuter de 8,7% et celui des pulvérisateurs de 6%. Fin septembre 2015, les immatriculations des tracteurs sont en baisse de 7,3% par rapport à la même période de l’an dernier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui