L'Anjou Agricole 01 juillet 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Viande bovine : +1 centime au lieu des 5 centimes attendus cette semaine

Les éleveurs de viande bovine font le constat amer d'une hausse de 1 centime d'euro par kg, au lieu de l'augmentation de 5 centimes d'euro par kg et par semaine actés lors de la table-ronde avec le ministre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Fort du constat du non respect des engagements pris, la FNB appelle à reprendre les actions vers les abattoirs.
Fort du constat du non respect des engagements pris, la FNB appelle à reprendre les actions vers les abattoirs. - © AA

 

La FNB dénonce...
' Ce 30 juin éclaire crûment la réalité d’une filière indigne. Les opérateurs économiques d'aval jouent un triste double-jeu, ne respectant pas l’engagement d’une revalorisation générale des prix aux éleveurs, pourtant acté lors de la table-ronde réunie par le Ministre. Une chose est sûre, les éleveurs ne laisseront pas passer en l’état une telle trahison des engagements par l’aval de la filière. Les conditions sont réunies pour une hausse des prix, indispensable à la pérennité des exploitations. Dans un contexte très tendu sur le terrain, la FNB interpelle le ministre de  l’Agriculture et demande que soit immédiatement saisi le Médiateur désigné sur la crise bovine. La FNB demande par ailleurs aux éleveurs d'identifier sans délai les opérateurs qui n'appliquent pas de hausses de prix et à le faire savoir par tous moyens, notamment la presse. Et puisqu'il n'y a pas d'autres moyens de se faire entendre face à un aval incapable de respecter ses propres engagements, la FNB appelle ses Sections bovines départementales à se mobiliser pour reprendre immédiatement des actions fortes vers les abattoirs, et sans discontinuer jusqu'à obtenir la revalorisation de leur revenu.'


...et Stéphane Le Foll missionne le médiateur.
Via un communiqué de presse du 1er juillet, le ministre de l'agriculture informe ' appeler à la responsabilité de tous les acteurs et saisit le médiateur des relations commerciales agricoles pour le suivi des engagements pris sur les filières porcine et viande bovine 'Si la baisse des cours a été stoppée et qu'une hausse limitée a été enregistrée, elle n'atteint pas les objectifs que s'étaient fixés les filières. Dans ce contexte, Stéphane Le Foll appelle aujourd’hui l’ensemble des acteurs des filières, au niveau de la transformation et de la distribution, à communiquer au Médiateur des Relations Commerciales Agricoles (qui en garantira la confidentialité) toute information sur les actions entreprises pour mettre en œuvre les engagements pris mi-juin, et sur les difficultés éventuellement rencontrées.


Stéphane Le Foll a demandé ce jour au médiateur de lui faire d'ici mi-juillet un premier retour sur la mobilisation de chacun des acteurs, au niveau de la transformation et de la distribution.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui