L'Anjou Agricole 15 septembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Viande bovine: Elvea France rejoint la démarche "Cœur de gamme"

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Auger, président d'Elvea France
Philippe Auger, président d'Elvea France - © François d'Alteroche

Philippe Auger, président d'Elvea France, a annoncé au Space le 14 septembre que l'association des organisations de producteurs rejoignait la démarche "cœur de gamme", lancée par la Fédération nationale bovine. "Aujourd'hui, on rentre dans la démarche et on signera un protocole d'accord avec un ou plusieurs distributeurs au Sommet de l'élevage", début octobre, a déclaré Philippe Auger. "Il va y avoir encore beaucoup de travail et de concertation à avoir", prévient-il. Les bases du cahier des charges de la démarche "cœur de gamme" et de celui des filières déjà mises en place par les organisations de producteurs d'Elvea France seront sensiblement les mêmes (niveau d'engraissement, conformation de la carcasse, maturation, prix indéxé sur le coût de production). Chaque organisation de producteur sera libre d'intégrer ou non "le concept cœur de gamme", souligne le président. Il a reconnu le travail de la FNB qui a permis de rehausser le prix du kilo de viande inscrit dans ce type de cahier des charges à près de 1€.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Les négociations commerciales en cours doivent aboutir à un niveau de valorisation des coûts qui prend en compte la hausse des charges de production pour les éleveurs caprins

demande Coop de France dans un communiqué de presse du 16 janvier.

Le chiffre de la semaine
989
En Pays-de-la-Loire, on recense 989 entreprises de travaux agricoles, dont 573 employeuses de main d'œuvre. Cela représente près de 6 000 actifs (2 400 ETP).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui