L'Anjou Agricole 27 juillet 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Viande bovine : la crise du lait a pesé sur le marché tout comme la FCO en 2016

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Charolaise
Charolaise - © AA

«En 2016, la crise du lait pèse sur le marché de la viande bovine tandis que celui des broutards se remet peu à peu de la FCO» a titré Agreste dans une note de conjoncture du 26 juillet. Dans un contexte de crise laitière, la progression des abattages de vaches fait plus que compenser la baisse des abattages des autres bovins. Cette progression pèse sur les cours des bovins finis, en net repli par rapport à 2015. «Le déficit du commerce extérieur de viande bovine se réduit fortement en 2016 tandis que la consommation apparente de viande recule à nouveau de 0,6%», observait Agreste. Du côté des broutards, la détection de foyers de FCO en septembre 2015 a fortement pénalisé le marché à l'exportation des broutards légers en 2016. Mais «elle a relancé celui des broutards lourds, notamment vers l’Italie», constatait Agreste.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.