L'Anjou Agricole 24 mai 2018 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Vidéo : Quand les abeilles investissent les parcelles

Au Gaec des Buissons, l’agriculture conventionnelle pratiquée prend à cœur la question de la biodiversité. Ainsi depuis 2 ans, des ruches cotoient les parcelles de cultures.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un jeune agriculteur s'exprime sur la biodiversité © AA

Au Gaec des Buissons, à Saint-Lambert-la-Potherie, la biodiversité a une place importante. « Nous sommes constamment en recherche de pistes d’amélioration sur le sujet », explique Benjamin Ménard, futur associé au sein de l’exploitation. (...) Cela fait 2 printemps que les ruches sont positionnées à côté de certaines parcelles. « Cela n’a entraîné aucun changement dans nos pratiques, seulement quelques adaptations de bon sens". (...) « En tant qu’agriculteurs, nous sommes persuadés qu’il y a de réels bienfaits à fonctionner ainsi" (...)

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du vendredi 25 mai 2018.

Et n'oubliez pas la date : Au pré d'Angers, organisé par JA 49, a lieu samedi 26 mai 2018, au Jardin du Mail à Angers !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Des volumes conséquents de céréales n’ont pas trouvé de moyens de transport pour être acheminés. Il n’est pas sûr que les opérateurs français parviendront à réaliser les 8,4 millions de tonnes de blé tendre à l’export sur les pays tiers prévus par FranceAgriMer pour la campagne 2017/18

a indiqué Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréalier de FranceAgriMer, le 13 juin.

Le chiffre de la semaine
1 200
C'est le nombre d'hectares que Groupama Loire-Bretagne a enregistré, jeudi 14 juin, qui sont impactés par les pluies du début de semaine dans le Maine-et-Loire. Pour le moment, 34 agriculteurs ayant souscrit un contrat Climat se sont manifestés la semaine dernière et cette semaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui