L'Anjou Agricole 23 juillet 2015 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Vigne : vers un plan d'actions contre le dépérissement

La profession viticole a décidé de lancer un plan d'actions contre le dépérissement de la vigne, a annoncé le Comité national des interprofessions du secteur (Cniv).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
On désigne sous le terme de dépérissement de la vigne un ensemble de maladies du cep qui conduisent à une chute du rendement ou à une mort prématurée du plant.
On désigne sous le terme de dépérissement de la vigne un ensemble de maladies du cep qui conduisent à une chute du rendement ou à une mort prématurée du plant. - © AA

Ce 22 juillet (dans le cadre d'un séminaire de 200 participants sur ce phénomène) était la première phase du plan, consistant à obtenir un consensus des chercheurs et des professionnels sur l'inventaire des connaissances et sur l'identification des moyens de lutte. Un enseignement de cet inventaire confié au cabinet d'études « Bipe » est la volonté de créer une instance de dialogue des besoins de recherche au sein de la filière. « Chercher uniquement pour publier n'intéresse pas la filière », a commenté Jérôme Agostini, directeur du Cniv.


Les professionnels aussi devront se remettre en cause : la taille de la vigne, imposée par certains cahiers des charges d'appellation, occasionne parfois l'arrivée de parasites. La seconde phase du plan sera la définition des mesures concrètes. « Aucune question ne doit être taboue », a ajouté Jean-Marie Barillère, président du Cniv. Cette seconde phase prendra fin en décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les ETA sont les plus équipées en outils d’agriculture de précision dans le monde agricole, en cours de conversion aux pratiques agroécologiques

a déclaré Gérard Napias, président de la FNEDT (Fédération nationale entrepreneurs des territoires) lors de la publication des résultats de l’enquête ADquation.

Le chiffre de la semaine
1 044
Ce sont le nombre d'appels de demande d'enlèvement recensés par la Saria, le centre d'équarrissage, le vendredi 5 juillet suite à la canicule de fin juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui