L'Anjou Agricole 26 décembre 2017 à 11h00 | Par L'Anjou Agricole

Vin : la vendange 2017 encore plus basse que prévu

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jean-Charles Gutner

La vendange 2017 est encore plus basse que ce qu’estimait à la mi-novembre le service statistique du ministère de l’Agriculture. Le conseil spécialisé viticole de FranceAgriMer évalue maintenant la vendange française à 35,6 millions d’hectolitres (Mhl) de vin, contre 36,8 Mhl estimés par le ministère le 10 novembre. La vendange 2017 se révèle en chute de 22 % par rapport à celle de 2016, et non plus inférieure de 19 % seulement. Pour autant, le marché ne sera pas en rupture d’approvisionnement, a relaté Anne Haller, déléguée de la filière à FranceAgriMer : du vin est en stock à travers le VCI (volume complémentaire individuel des vignerons), à travers la réserve interprofessionnelle et en stock tant chez les producteurs et que chez les négociants, ont insisté les professionnels au conseil spécialisé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui