L'Anjou Agricole 13 janvier 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Vin : le salon Vino Vision entend contribuer à la redynamisation de l’offre

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PATRICK CRONENBERGER

Vino Vision, le nouveau salon du vin qui doit se tenir tous les ans à Paris et qui se tiendra cette année du 12 au 14 février, entend « apporter une des réponses à la redynamisation de l’offre du vin », ont indiqué ses dirigeants le 12 janvier lors d’un point presse. Pierre Clément, président de ce salon des vins septentrionaux (Val de Loire, Bourgogne, Champagne, Alsace, jura, Savoie), a précisé que ce type de vins légers, fins et élégants conviennent à la demande actuelle des consommateurs et « qu’ils dynamisent le commerce extérieur ».

Quelques signes constatés dans la vie ordinaire : les repas d’affaires sont plus qu’auparavant suivis d’après-midi de travail, nécessitant des vins moins lourds, tandis qu’il est fréquent, surtout à l’étranger, de consommer un verre de vin dans l’après-midi à la terrasse d’un café. Vino Vision est un salon organisé par Comexposium et par l’Association des vignobles septentrionaux, qui est présidée par Pierre Clément, viticulteur à Menetou-Salon (Cher).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette action de délation gratuite et sans fondement est indigne d’une organisation internationale comme Greenpeace.

s’indigne C. Morançais, présidente du Conseil régional, suite à une campagne de Greenpeace recensant de manière péjorative des fermes qui ne correspondent pas à leur vision de modèle agricole

Le chiffre de la semaine
1,20
Le 3 décembre, l’Assemblée nationale a confirmé une exonération de charges pour les employeurs de saisonniers agricoles, avec un seuil de 1,20 Smic pour 2019 et 2020.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui