L'Anjou Agricole 18 septembre 2019 à 15h00 | Par AA

Vingt ans de récoltes éco-responsables aux Vergers de la Cochetière

Les Vergers de la Cochetière, à Champigné (Maine-et-Loire), organisent des visites ce week-end, dans le cadre des portes ouvertes des “Vergers écoresponsables”.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Eric Sarazin, des Vergers de la Cochetière, dans un rang de Jonagored où la cueillette est en cours.
Eric Sarazin, des Vergers de la Cochetière, dans un rang de Jonagored où la cueillette est en cours. - © AA

Des fruits en abondance, mais de petits calibres : à cause d’un printemps froid, les calibres seront plus proches du 65-70 mm que du 75-80 cette année aux vergers de la
Cochetière, à Champigné. Des pommes qui sont néanmoins dotées d’une bonne qualité gustative... Le gros de la cueillette a débuté le 9 septembre.
« C’est notre 20ème récolte  en Vergers écoresponsables », indique avec fierté le dirigeant Eric Sarazin, héritier de « cinq générations d’arboriculteurs ». « Dans le cadre du label Vergers écoresponsables, qui porte sur la culture proprement dite, notre entreprise est auditée tous les ans sur 121 points, précise-t-il. D’autre part, l’ensemble de la surface foncière  est labellisée HVE (Haute valeur environnementale), niveau 3 ».

Mener un verger écoresponsable c’est, pour Eric Sarazin, avant tout une question d’équilibre entre le milieu naturel et et les surfaces cultivées. A la Cochetière, les vergers n’occupent que 75 % de la surface foncière, le reste étant réservé aux bois, haies, tournières, zones humides... autant de « réserves  de biodiversité ».

Ce sont aussi un certain nombre de pratiques qui seront explicitées au grand public lors des Vergers ouverts, comme la lutte intégrée aux phéromones contre le carpocapse de la pomme ou encore la récupération des eaux de drainage. « 80 % des eaux de drainage sont conservées dans un étang, afin de servir l’été pour le goutte-à-goutte, technique que nous pratiquons ici depuis 1975, explique Eric Sarazin. Aujourd’hui, on voudrait récupérer davantage d’eau, mais il est difficile de créer des retenues collinaires. »

Colonies d’abeilles sauvages

Les applications de produits phytosanitaires ont, elles, été divisées par 2 depuis 20 ans, l’installation de stations météo dans les vergers ayant permis de maximiser les interventions, de travailler par observation et non en systématique : « le verger actuel ne ressemble pas à celui de mon père, ni à celui de mon grand-père », aime à dire éric Sarazin. Déserbé autrefois dans l’inter-rang, le verger est aujourd’hui enherbé d’avril jusqu’à la cueillette, avec des hauteurs de végétation propices à la conservation d’une biodiversité. « Nous n’avons pas besoin d’introduire des ruches pendant la floraison, parce que l’on arrive à conserver toute l’année des colonies d’abeilles sauvages », se réjouit l’arboriculteur.

La cueillette jusqu’à mi-décembre

Les Vergers de la Cochetière produisent 8 000 tonnes de pommes à l’année. Autant dire que la cueillette, qui s’étend généralement de fin août à mi-décembre, nécessite du personnel en nombre pour saisir les fruits juste à maturité, pour une qualité optimum.  1 500 analyses sont réalisées en amont de la récolte et les cueilleurs passent entre 3 et
9 fois, selon les variétés, dans un rang. « Notre plus grande difficulté aujourd’hui, c’est de trouver en local des cueilleurs, souligne Eric Sarazin. Nous
recherchons également des employés permanents pour le verger et la pâtisserie ».

S.H.

Portes ouvertes dans les vergers écoresponsables en Maine-et-Loire


Pour la 9e année consécutive, les pomiculteurs de l’Association nationale pommes poires (ANPP) ouvrent les portes de leurs vergers labellisés Vergers écoresponsables. Les Vergers de la Cochetière participent pour la 4e année consécutive à l’opération. Le verger sera ouvert samedi 21 septembre de 14 h à 17 h et dimanche 22 septembre, de 14 h à 16 h 30. Sur inscription, par tél : 02 41 96 15 76 ou par mail (contact@cochetiere.fr). Visite pédagogique du verger et de la station fruitière. Dégustation et vente de pommes et produits à base de pommes (purées de fruits, tartes). Site : http://mille-fruits.fr/. Adresse : route de Sablé à Champigné.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

J’aimerais voir 40 à 60 projets de demandes, donnez-nous des dossiers,

a fait savoir le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, aux responsables de la confédération des Vignerons indépendants, le 28 novembre, et quelques jours après les inondations dans le Sud.

Le chiffre de la semaine
350 à 400
salariés permettent chaque année de répondre aux besoins en remplacement de 800 à 900 agriculteurs dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui